Street Fighter IV : extension gratuite, Championship Mode !

Après la polémique Capcom des extensions online payantes pour REsident Evil 5 ou Street Fighter 4 et ses costumes payant, Capcom semble chercher de quoi se faire pardonner avec une extension gratuite à son jeu, le Championship Mode.
On y trouve un mode Replay permettant d’enregistrer ses parties puis de les partager avec les autres joueurs, 2 nouveaux systèmes de points et une nouvelle gestion du niveau des joueurs en tournois afin de mieux équilibrer les rencontres. Les joueurs pourront alors gagner des points de grade et progresser dans les différents niveaux de compétition.
Une extension vraiment sympa, et le fait qu’elle soit gratuite la rend encore plus sympa ! Car les extensions payantes 8euros alors que vous avez déjà payé votre jeu 75euros, il y a vraiment de quoi rendre dingue :).


 

Capcom, editeur de l'année 2009 :) ?

Après une perte de rythme ces 10 dernières années, Capcom est vraiment de retour !
Il aura fallu 10ans pour une vraie suite à Street Fighter 3 !
5 ans pour une vraie suite à Resident Evil 4 !
Entre temps, Capcom, si on exclu Devil May Cry, a préssé le citron de ses licenses célèbres histoire de faire beaucoup d’argent et de financer ses futurs bébés… et au vue de la qualité de Resident Evil 5 et Street Fighter 4, on réalise qu’ils ont bien géré leurs investissements pour nous offrir le top du jeu vidéo !
Street Fighter 4 et Resident Evil 5 sont les énormes blockbusters de la première moitié de 2009… peut-être même de tout 2009 !

Et la suite ? Wait and See :). Que du bon, soyons en surs !

31

40

Petit rappel sur Capcom, historique de cette super société :).
Capcom est un mot crée à partir de l’expression «Capsule Computer», où Computer fait référence aux ordinateurs, et Capsule évoque un conteneur à la fois, d’un jeu et d’un divertissement de qualité, mais également permettant de proposer un jeu vidéo plus sécurisé et protégé pour éviter le piratage. La légende dit que ça pourrait aussi venir de « Captain Commando », un très vieux jeu vidéo ;).

Capcom est Connue dans le monde grâce aux séries Street Fighter, Resident Evil et DEvil May Cry. Elle se distingue par la qualité de ses produits.
Les jeux Capcom connaissent très fréquemment des suites dès lors qu’ils rencontrent un certain succès.
Lors d’un sondage effectué par le site Internet Game Pro.com, Capcom a été sacré deuxième meilleur éditeur de l’histoire du jeu vidéo, distancé de peu par Nintendo.
Elle fait régulièrement l’objet de sollicitations des 3 grands fabricants de consoles (Nintendo, Sony et Microsoft) afin d’obtenir l’exclusivité de son catalogue, la société ayant refusé de nombreux ponts d’or afin de conserver son indépendance.
En 2008, Capcom rachète les studios K2, connus pour leur série Tenchu. En Juillet 2008, Capcom s’implante en France sous le nom de Capcom Entertainment France. La responsabilité de cette filiale est confiée à Antoine Seux (auparavant DG de Midway France).

Historique de Capcom :

* Mai 1979 : La société I.R.M Corporation est fondée par Kenzo Tsujimoto. Elle produit et distribue des machines de jeux électroniques.
* Mai 1981 : Création de la filiale Japan Capsule Computer Co., Ltd.
* Juin 1983 : Capsule Computer devient Capcom Co., Ltd.
* Mai 1984 : Sortie de Vulgus, premier jeu d’arcade de Capcom.
* Août 1985 : Établissement de Capcom U.S.A., Inc., filiale nord américaine de la société, basée en Californie.
* Décembre 1987 : Sortie du jeu Megaman au japon. Premier jeu d’une longue série.
* Décembre 1989 : Final Fight fait son apparition dans les salles d’arcade. Ce beat them all est une véritable référence du genre.
* Mars 1991 : Sortie de l’immense succès Street Fighter II sur borne d’arcade qui classe immédiatement Capcom parmi les sociétés de création de jeux vidéo les plus importantes et copiées.
* Juillet 1993 : Établissement de Capcom Asia Co., Ltd. à Hong Kong, dans le but de distribuer les produits Capcom en Chine et en Asie du Sud-Est.
* Mars 1996 : Sortie de Resident Evil sur PlayStation qui, s’il reprend les bases posées par Alone in the Dark, parvient à créer un genre auprès du public. La série connaîtra par la suite de nombreux opus et remake.
* Juillet 1998 : Formation de Capcom Eurosoft Ltd., division européenne de Capcom. [4]

Principales licences qui ont rendu Capcom Célèbre 🙂 !

* Viewtiful Joe
* Ace Attorney (Gyakuten Saiban au Japon)
* Devil May Cry
* Resident Evil (Biohazard au Japon)
* Megaman (Rockman au Japon)
* Street Fighter
* Monster Hunter
* Power Stone
* Ghosts n’ Goblins
* Breath of Fire
* Onimusha
* Clock Tower

Quel succès ! Street Fighter IV en rupture de stocks au Japon !

86 000 copies écoulées sur PS3 et XBOX360 en quelques heures, un succès fulgurant ! Capcom est submergé par la demande et n’a plus de stock.
Le succès était pourtant prévisible après 10 années d’attente.

On devrait en savoir plus jeudi avec les chiffres des ventes de jeux au Japon, mais on peut parier que SF IV sera en tête.
Entre Resident Evil 5 et Street Fighter 4, Capcom est un éditeur qui réussit des gros coups avec ses licenses qu’il passe en version NExt Gen 🙂 !

Test Street Figher 4 sur PS3 : une bombe !

Après 10années d’attentes, le défi que devait relever ce Street Fighter IV était double :
* nouveau système de jeu
* design plutôt particulier
Au final une pure réussite ! Un jeu incroyable !

Voilà plus d’une vingtaine d’années que la série des Street Fighter a vu le jour avec un modeste jeu de combat arcade. S’il s’agissait là de débuts plutôt discrets, la licence n’a pas tardé à titiller les réflexes de nombreux joueurs. En effet, le second épisode est resté dans les mémoires comme le jeu de baston par excellence.

En sortant un nouvel opus Capcom devait donc faire face à un défi de taille : il s’agissait de satisfaire les fans de la première heure sans pour autant rebuter les nouveaux venus. Le casting du jeu ne se limite pas à celui de Street Fighter II, au total, ce sont 25 combattants que vous pourrez maîtriser.
On retrouve ainsi des personnages marquants de la saga comme Gen, Sakura, Rose, Cammy, Fei Long ou Dan. Capcom avait introduit ce dernier combattant dans Street Fighter Alpha pour tourner en dérision les héros d’Art of Fighting.
Les développeurs n’ont pas hésité à jouer la carte de l’humour en se penchant sur les personnages inédits de ce dernier épisode : El Fuerte est un cuisinier mexicain qui pratique la lucha libre pour découvrir de nouvelles recettes et Rufus est un combattant obèse plutôt vantard. Mais ne vous fiez pas à leur allure, ces nouveaux venus peuvent être redoutables.
On fait aussi la connaissance de Crimson Viper, une espionne dotée d’une foule de gadgets.
Il faut aussi remarquer qu’un Français fait son arrivée dans le casting : Abel est lutteur amnésique capable de réaliser des projections dévastatrices.
Enfin Capcom a choisi de brosser ses fans dans le sens du poil en incluant deux boss cachés : on retrouve donc le sombre Akuma et son frère Gouken. C’est la première fois que le maître de Ryu et de Ken fait son apparition dans un jeu. En effet celui-ci était né d’une erreur de traduction et d’une farce de 1er avril, en l’introduisant enfin officiellement, Capcom fait un beau clin d’œil à tous les amateurs de la série.
Si l’on se penche du côté du contenu du jeu à proprement parler, il est impossible de faire l’impasse sur le mode Arcade. En effet celui-ci vous permettra de débloquer de petits animés qui viennent éclairer l’histoire de chacun des protagonistes.
Avant même sa sortie, Street Fighter IV était déjà confronté à une pluie de critiques provenant de joueurs qui craignaient que le titre ne soit pas assez technique.
En bas de l’écran, on retrouve la jauge de super qui avait fait son apparition dans Super Street Fighter II Turbo et qui permet de lancer des super combos toujours aussi dévastateurs. Vous pourrez aussi utiliser un quart de cette précieuse barre pour effectuer des attaques EX comme dans 2nd Impact.

Graphismes 17/20
Les personnages sont très expressifs ce qui donne encore plus d’intensité aux combats. Les nouveaux coups, qu’il s’agisse des ultra combos ou des « focus attacks », sont visuellement très impressionnants. Les décors peuvent paraître un peu ternes mais ils sont surtout débordants de vie.

Jouabilité 19/20
Vous craignez que cet épisode ne soit pas assez technique ? Il vous faudra pourtant un sérieux entraînement pour maîtriser parfaitement les combos et les « focus attacks ».

Durée de vie 18/20
Une fois tous les personnages débloqués, vous pourrez faire votre choix parmi 25 combattants. Comptez aussi huit niveaux de difficulté pour trouver toujours un challenge à votre hauteur en solitaire.

Bande son 17/20
Les habitués de la série retrouveront les thèmes musicaux des anciens épisodes remis au goût du jour.

Note Générale 18/20
Avec ce nouvel épisode, la série des Street Fighter nous prouve de façon magistrale que les jeux de baston optant pour un gameplay 2D ont encore de quoi nous faire rêver. Les fans de la série comme les nouveaux venus se régaleront de ce petit bijou. Le gameplay est impeccable et la nouvelle patte graphique séduisante.

Street Fighter IV : Manuel online pour s'entrainer !

Capcom a mis en online gratuitement un manuel permettant de s’entrainer à Street Fighter IV.
Ce manuel est un pdf de 22pages avec une description des différents modes de jeu et une présentation détaillée de chaque personnage, avec son histoire et sa liste de coups. Excellent pour tout savoir sur street fighter et devenir imbattable à la nouvelle référence des jeux de baston !