La PSP Go crée la controverse

Le futur lancement de la PSP Go s’annonce bien mouvementé. Annoncée pour le 1er octobre prochain, la nouvelle console de Sony a déjà créé la controverse.

Nedgame, l’une des plus grandes chaînes de jeux vidéo en Hollande a boycotté la console, le revendeur anglais ShopTo l’a déclarée morte-née. Apparemment, des revendeurs espagnols devraient eux aussi suivre le mouvement.

psp-go

Pour rappel, cette nouvelle version de la portable de Sony n’autorisera plus le format UMD, au profit d’une dématérialisation qui fait grincer pas mal de dents. Les revendeurs ont avancé plusieurs raisons pour leur mécontentement.

Or, ils expliquent que les enseignes de jeux vidéo réalisent leurs chiffres d’affaires sur la vente de jeux et non sur la vente de consoles. La PSP Go usant à 100% de la dématérialisation, on comprend alors le manque d’intérêt que puisse lui porter les revendeurs.

D’après eux le prix plus élevé n’est non plus justifié puisque la PSP Go ne vaudrait pas les 50 € supplémentaires affichés par rapport à la PSP 3000.

Ensuite, l’obligation pour le consommateur d’acheter des jeux auprès de Sony à un prix fixé par Sony conduirait à une situation de monopole au profit de l’éditeur.

Enfin, l’impossibilité de revendre ses jeux ou de les prêter à des amis détruirait le marché de l’occasion au détriment de la liberté des consommateurs.

Reste maintenant à connaître la réaction de Sony.

Une réflexion au sujet de « La PSP Go crée la controverse »

Les commentaires sont fermés.