Final Fantasy XIV : le plein d'infos

Resté discret depuis son annonce, Final Fantasy XIV refait surface avec son lot d’informations croustillantes publiées dans les pages du magazine japonais Famitsu. Nous savions que le jeu serait dans la veine d’un FF XI, à savoir un jeu de rôle massivement multijoueur, jouable exclusivement en ligne, mais…pas tout à fait.

Le scénario se déroulera dans le monde de Vana’diel, et plus particulièrement à Eorzea. Cette région sera néanmoins plus technologique que les autres, ce qui permettrait d’avoir beaucoup plus de machines.

Certaines créatures de la série feront leur retour dans Final Fantasy XIV, mais sous un autre nom, et surtout, sous une autre forme. Ainsi, les Galka de Final Fantasy XI deviennent les Roegadyn, les Humes sont désormais les Hyuran et les Tarutaru sont remplacés par les Lalafell.

Voici quelques scans qui ont filtré sur le net :

Le MMO ne disposera pas des traditionnels points d’expériences pour monter son personnage puisque tout sera centré autour des armes et des objets. Les développeurs ont d’ailleurs tenu à préciser que les personnages pourront porter beaucoup d’objets. Ainsi, si un joueur est invité dans une partie constituée de nombreux guerriers, il pourra changer de classe pour devenir magicien. Lorsqu’il aura quitté le groupe, il pourra par exemple aller pêcher ou fabriquer des objets. Le joueur pourra ainsi changer de job et de « mode de vie » à tout moment.

Le PvP (Joueurs contre Joueurs) sera bien évidemment disponible, mais dans un premier temps, les développeurs travaillent sur un système de duel, même si les affrontements de masse ne sont pas exclus (comme dans des champs de bataille). Côté PvE (Joueurs contre Environnements), vous pourrez vous unir avec d’autres joueurs, afin de créer un groupe où chaque classe aura un rôle bien défini. Par rapport à Final Fantasy XI, Final Fantasy XIV se veut plus accessible et sera beaucoup plus ouvert aux joueurs solitaires qu’avant.

Et pour finir, Nobuo Uematsu fera son grand retour avec FF XIV : après avoir été écarté de la composition musicale des deux précédents opus de la série, il s’occupera encore une fois de l’intégralité des musiques.

Image de prévisualisation YouTube