Disgaea 2 sur PSP : des images qui tuent :)

Sortie aujourd’hui au Japon, la version PSP de Disgaea 2 : Cursed Memories déboule avec une nouvelle plâtrée d’images pleines d’ennemis gigantesques, de sorts dévastateurs et de compteurs de dégâts qui s’affolent. Pas encore officiellement annoncé en Occident, l’adaptation portable du titre de Nippon Ichi Software contient pour rappel un scénario inédit centré sur le personnage d’Actare, des personnages et des magies supplémentaires, ainsi que de nouvelles classes pour ceux qui ont gardé une sauvegarde du premier épisode.

ben pour disgaea 1, y’a eu une update avec un scénario en plus et des ajouts online. le jeu s’est alors appelé, afternoon of darkness au lieu de hour of darkness.
là le scénario supplémentaire est déjà dans le disgaea 2 qui vient de sortir mais si je me souviens de la remarque de Gk dans sa preview, il manque les mêmes ajouts online.
je suppose que cette version « avec des ajouts minimes » débarquera après. c’est pour ça que je préfère que les ricains attendent un peu avant de l’annoncer pour avoir la version « complète » traduite, pas qu’on se fasse avoir comme avec capcom qui ne sortira jamais ultimate ghost and goblins « kai » et monster hunter 2G…

Wesker, Jill et les abeilles – resident evil

1415-1249306032
La première fois que vous rencontrez Wesker qui parait occupé avec ses amis les abeilles!
Sur l’image on voit Jill bien sérieuse avec son lance grenade… face à un Wesker bien mystérieux :).
Ah la joie de la 3D old school qui vous laisse imaginer les situations !
Un grand moment de resident evil que voilà !

final fantasy 8 demo jap

1372-1249291062

demo japonaise du jeu final fantasy 8 , cette demo fus aveclaquel j ais jouer a ce fantastique jeu

meme en japonais je me suis finis la demo qui allais jusqu aupremier boss depuis le debarquement  .

accessoirement la demo comprenais aussi hergeiz le jeu de combatavec les persos de ff7 (cloud et sefi sur le ring ou dans les minijeu que du bonheur) dans cette demo on ne pouvais acceder que atrois combatant et il n y avais pas les mini jeux . 

One Chanbara : Bikini Zombie Slayers – sur Wii !

Comme la Xbox 360, la Wii accueille non sans une certaine délectation libidineuse les jeunes filles en fleur de One Chanbara. Le programme est ici le même : tenue légère et katana de rigueur, pour un beat’em all aussi motivé à faire couler des litres de sang qu’à dévoiler la plastique plutôt avantageuse de ses héroïnes. Sur Wii, le jeu se voit néanmoins amputé des cinématiques sexy et des temps de chargement interactifs qui faisaient beaucoup de l’attrait de la version 360, avouons-le. En revanche, malgré une aventure toujours aussi linéaire et répétitive, Bikini Zombie Slayers s’en sort légèrement mieux avec notamment une réalisation qui paraît un brin moins datée – même si la caméra a toujours du mal à suivre – et une maniabilité mouvementée qui donne un peu de peps à l’ensemble. Car, ici, au lieu de se briser le pouce en martelant un bouton, ce sont nos biceps qui vont bosser pour remuer les deux télécommandes de la Wii. Les combats gagnent ainsi en légèreté et en fun, même si leur intensité aura tôt fait d’endolorir vos petits muscles. En outre, les manettes sont assez peu réactives et réussir à placer des combos mortels ne sera pas toujours une partie de plaisir. Même s’il paraît un léger cran au-dessus de sa cousine sur 360, One Chanbara Wii n’a donc pas non plus de quoi décrocher nos mâchoires. Répétitifs à souhait, le jeu oscille toujours entre progression ennuyeuse et combats fouillis. Le mode coop saura peut-être égayer quelques après-midi pluvieuses, mais ne fera sauter personne au plafond non plus. Bref, sur Wii aussi, One Chanbara saura surtout combler un public d’initiés, sans doute ravis de se rincer l’oeil tout en démembrant des morts-vivants.
La version wii est sortit un an et demi apres la version xbox 360 au japon sous le nom de Onechanbara R et avait pas mal d’ajouts supplementaire comme des costumes en bonus et un mode a 2 en coop ce que n’avais pas la version 360 au japon mais qui a ete rajouter egalement pour l’occident.